Sites Archéologiques

 

Les fouilles messapiques entre Brindisi et Lecce

  La région est riche en sites et vestiges de peuples anciens qui l'habitaient dans le passé. Parmi les vestiges préhistoriques méritent une mention particulière les «specchie» (anciens monuments mégalithiques conçus à partir de l'utilisation à sec de gros blocs de pierre), les «dolmen» (tombes mégalithiques préhistoriques en chambre individuelle), les «menhir» (mégalithes monolithiques érigés habituellement dans l'âge de pierre).
  Dolmen Placa 
 

À ne pas manquer la nécropole messapique de Manduria qui présente d'intéressantes vestiges messapiques comprenant des tombes de différentes époques, un fossé, une double enceinte et les vestiges de quelques-unes des rues de la ville antique. Un autre site archéologique messapique est celui de Roca, qui a ramené à la vie la ville ancienne fortifiée de Roca construite sur un site préhistorique antérieur. Sur les murs de la grotte marine de la Poésie ont été trouvées des inscriptions en langue messapique et latine, ainsi que des graffiti préhistoriques.

   
 

Les zones archéologiques de Casale di Apigliano

  Casale di Apigliano est un ancien village médiéval de la Terre d'Otranto (le Salento actuel), abandonné entre le XIVe et le XVIe siècle dans des circonstances qui doivent encore être précisées. Aujourd'hui c'est un site archéologique unique dans son genre. L'ancien village était proche du noyau urbain de Zollino, à la limite de la municipalité, comme il en ressort du cadastre de 1746, mais à partir du IX siècle, il est passé à la municipalité de Martano. Les premiers documents, portant la situation budgétaire de la ville, datent du XIIIe siècle A.C.Cependant, les premiers villages relativement stables dans le Salento, grâce aux recherches menées par l'Université du Salento, remontent au VIIIe siècle.
   Castellana Grotte
 

Actuellement du village ne reste que la petite église désaffectée dédiée à Sainte-Marie, connue par les locaux comme l'église de San Lorenzo. Les éléments découverts sur les sites archéologiques sont en mesure de fournir des informations sur la période byzantine et la période angevine. En référence à la première, ont été trouvé les restes de quelques maisons rurales construites acec la technique des murs à sec, qui montrent la présence d'une assez grande colonie. En revanche, les restes relatifs à la période angevine, sont plus riches, comme ceux d'une chapelle qui est censée représenter l'église de San Giorgio.

   
 

Les fouilles archéologiques et le Musée National d'Egnazia

  Egnazia est une ancienne cité (dont aujourd'hui il ne reste que des ruines) près de l'actuelle ville de Fasano, sous la province de Brindisi. Centre des Messapes ou des Peucezi, elle a été le siège de fabrication de la céramique au IVe et IIIe siècle av. J-C. Le site est situé dans un cadre naturel magnifique et c'est l'un des plus intéressants des Pouilles. Citée par des auteurs comme Pline, Strabon, Horace, la ville avait une grande importance dans le monde antique, grâce à la présence du port et de la Via Traiana, qui en faisant un centre de commerce actif. La première colonie connue comme habitant ce lieu date de l' âge du Bronze (XVe siècle av. J-C).
 

Grotte di Castellana 

 

Au cours du XIe siècle av. J-C Egnazia est envahie par les lapyges et au VIII siècle av. J-C débute la période Messapique de la ville, ainsi que pour l'ensemble du Salento. À à la fin du IIIe siècle av. J-C on assiste à la conquête romaine. Sous les Romains, Egnazia était importante pour le commerce, un passage obligatoire aussi bien par la terre que par la mer. Épiscopat pendant la période paléo-chrétienne, la ville est probablement abandonnée au cours du haut moyen âge en raison de la propagation du paludisme dans la région, ou par les attaques des Vandales et des Sarrasins. De la période messapique restent les imposants murs défensifs et les nécropoles, avec des tombes monumentales, ornées de fresques.

fine articolo

Préférés

Ma liste de vœux
Obtenir un devis
envoyer à un ami
Videz votre favori